Historique

2005 à nos jours: Le développement d’un modèle économique nouveau

2005, verra la structuration de cette démarche, avec la création d’une filiale du GEG, la SAS Les Eleveurs Girondins, chargée de gérer l’activité des boucheries.

Dans le même temps, le GEG créera au sein de cette filiale et à l’aval de son aval, une activité traiteur afin d’assurer la promotion de ses viandes sur les différentes foires et manifestations.

28 avril 2006, élection de Serge CHIAPPA à la présidence du GEG.

« Un nouveau Président pour le GEG… »

« Un nouveau Président pour le GEG… »

En 2007, face à l’augmentation de son activité et de son effectif salarié le GEG construit de nouveaux locaux administratifs sur le site de Gironde sur Dropt.

Des locaux modernes et rationnels…

Des locaux modernes et rationnels…

Fin 2010, la Boucherie du Sud Gironde s’installe dans « ses murs », toujours à Toulenne, triple sa surface de vente et double son chiffre d’affaires.

23 novembre 2010, Philippe NOMPEIX « Un nouvel outil pour valoriser la production des éleveurs… »

23 novembre 2010, Philippe NOMPEIX « Un nouvel outil pour valoriser la production des éleveurs… »

Fin 2011, l’abattoir de Bordeaux ferme ses portes, le GEG exile son activité abattage à Bergerac (24) à compter du 1er janvier 2012.

Juillet 2011, « Une nouvelle boucherie et un abattoir… »

Juillet 2011, « Une nouvelle boucherie et un abattoir… »

Début 2012, le quatrième point de vente du GEG ; la Boucherie de la Métropole, ouvre ses portes dans le centre-ville de Mérignac

31 janvier 2012, « Ouverture de la 4ème boucherie des Eleveurs Girondins, la Boucherie de la Métropole, dans le centre-ville de Mérignac… »

31 janvier 2012, « Ouverture de la 4ème boucherie des Eleveurs Girondins, la Boucherie de la Métropole, dans le centre-ville de Mérignac… »

Mai 2012, le GEG confirme sa volonté de concrétiser son projet d’abattoir privé sur la zone de Hourcades à Bègles en déposant le permis de construire de ce nouvel équipement.

Alain ROUSSET, Serge CHIAPPA, Claude DUBEDAT « Discussion autour d’un projet d’abattoir… »

Alain ROUSSET, Serge CHIAPPA, Claude DUBEDAT « Discussion autour d’un projet d’abattoir… »

Fin 2011, compte tenu de son important programme d’investissements, le Groupe des Éleveurs Girondins structure son fonctionnement juridique en créant trois nouvelles sociétés, entièrement détenues et maîtrisées par le GEG, la société mère : une société Holding, une société chargée de gérer le projet d’abattoir et une société civile immobilière chargée de réaliser certains investissements…

2012, près de 40 personnes sont employées par le Groupe